Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Légendes urbaines et mythes surnaturels

Légendes urbaines, surnaturel, endroits hantés , mythes du monde entier à faire froid dans le dos

David Mac Callum et son jeu de Ouija

Publié le 19 Octobre 2014 par joedalton

David Mac Callum et son jeu de Ouija

Quelques jours avant Noël 1995, dans le quartier de Mayfair à Londres, David Mac Callum aborde deux écoliers âgés de 15 ans et leur propose de venir chez lui écouter du heavy metal. Les deux adolescents, Michael Earridge et Stephen Cullan accros à cette musique acceptent l’invitation et suivent ce nouvel ami, de quelques années leur aîné.

Une fois sur place, Michael et Stephen constatent que David vit dans un désordre indescriptible où des disques d’Iron Maiden et de Metallica côtoient une montagne de livres, tous consacrés au tueur en série Charles Manson.

Au centre de la pièce se dresse un autel drapé de noir et orné à chaque extrémité de hauts cierges allumés.

A ses invités, quelque peu interloqués, Mac Callum explique d’un ton paisible : « Cet autel est celui de Satan. Mon ami Dennis et moi-même vouons au diable un véritable culte. Il nous permet de communiquer avec les morts, par l’intermédiaire du Ouija ».

Souriant, il désigne du doigt, souriant le plateau de jeu disposé au pied de l’autel et propose de faire une partie de Ouija.
Intrigués, Michael et Stephen acceptent.

Dennis arrivé, les quatre jeunes gens prennent place, assis à même le sol, autour du plateau du Ouija et, selon l’usage, chacun pose une main sur le triangle mobile placé au centre du jeu.

Presque aussitôt, la voix étrangement rauque de Mac Callum, casse le silence : « Satan, si tu es parmi nous, donne-nous tes ordres! Dicte tes volontés! Satan, que désires-tu que je fasse? ».

Mac Callum se lève brusquement, saisit le jeune Michael à bras le corps et le jette sur le lit où il l’immobilise. Puis un couteau de combat à la main il va poignarde sa victime sauvagement. Onze fois, la longue lame effilée s’abat sur le corps du malheureux garçon. Dennis, qui maintient tant bien que mal Stephen, hurlant de peur, crie enfin à l’adresse de Mac Callum : « Arrête, David, mais arrête-toi. Il est mort ».

Dans un sursaut, Stephen parvient à se dégager et s’échappe à toutes jambes. Restés seuls, David et Dennis enroulent le cadavre dans un drap et une couverture. Ils ont décidé de le transporter dans le coffre de leur voiture et ils s’en débarrasseront dans une décharge publique.

Arrêtés peu après sur les indications fournies par le rescapé de la tuerie, il s’avéra que les deux adorateurs de Satan faisaient déjà l’objet d’une double enquête psychiatrique et policière.

Lors de sa comparution en justice David expliqua que des voix transmises par le Ouija l’avaient poussé à commettre son crime. Les juges le firent enfermer à vie à la prison à sécurité maximum de Broadmoor. Ils condamnèrent son complice à dix ans de réclusion dans un établissement psychiatrique.

Commenter cet article