Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Légendes urbaines et mythes surnaturels

Légendes urbaines, surnaturel, endroits hantés , mythes du monde entier à faire froid dans le dos

Le village aux douze fantômes

Publié le 27 Mars 2015 par joedalton

Le village aux douze fantômes

Ce village s’appelle Pluckley. Il se trouve dans le sud-est d’Angleterre et il est considéré comme le village le plus hanté d’Angleterre avec plus d’une douzaine de fantômes.

Les villageois ne s’entendent pas tous sur l’existence de ces fantômes, mais comment expliquer l’étrange réputation qui court sur le village? Les policiers et les enquêteurs estiment que ces opinions contradictoires sont la preuve de l’existence des fantômes. En effet, si tout le monde pensait la même chose, cela signifierait simplement que tous ont lu les mêmes livres, les mêmes revues et les mêmes journaux et qu’ils répètent les mêmes informations.

La liste des douze fantômes qui hantent le village :


1er : Le spectre du bandit

Ce spectre hante le « coin de la peur », où s’élevait autrefois un grand chêne creux. C’est en ce lieu que le bandit fût un jour prit dans une embuscade. On lui passa une épée au travers du corps et il resta cloué au tronc de l’arbre.

2e : Le fantôme de la voiture à cheval

La route qui conduit de Pluckley au village voisin, Maltman’s Hill, est hanté par le fantôme d’une voiture tirée par quatre chevaux. Dans la nuit noire, on entend quelquefois le martèlement de la voiture le long de la route déserte.

3e : La bohémienne fantôme

Le spectre de la bohémienne fumant la pipe et serrant sur ses épaules un châle en haillons apparaît quelquefois sur le pont près du carrefour. Elle avait été brûlée vive dans des circonstances assez mystérieuses et elle n’a jamais cessé de hanter cet endroit.

4e : Le fantôme noir du meunier

Près de la maison qu’on appelle « le Pinnock » se trouve un vieux moulin en ruine, où l’on voit errer le fantôme noir du meunier. Le fantôme n’apparaît que lorsque l’orage éclate.

5e : Le fantôme hurleur

Il y a, près de la gare, un gisement d’argile et une maçonnerie. Un ouvrier fut un jour écrasé par l’effondrement d’un mur d’argile. Son fantôme hante maintenant les lieux en poussant des gémissements d’agonie et une sensation d’étouffement et de désespoir atteint certaines personnes qui se tiennent sur le secteur.

6e : La Dame de Rose Court

La maison appelée Rose Court est hantée par l’esprit de son ancienne propriétaire, qui s’empoisonna en absorbant une tisane confectionnée avec des baies vénéneuses. Son fantôme apparaît vers cinq heures de l’après-midi, heure à laquelle elle mourut.

7e : Le fantôme du moine

On dit qu’un moine hante les environs de la maison de Greystones. On le voit souvent en compagnie de la Dame de Rose Court. Il semble y avoir un lien mystérieux entre les deux fantômes, car la Dame de Rose Court s’empoisonna devant une fenêtre d’où l’on apercevait Greystones.

8e : La Dame Blanche de Dering

C’était le manoir de la famille Dering. Le bâtiment principal fut détruit par un incendie en 1952. Cette maison était hantée depuis des siècles par le fantôme d’un vieux membre de la famille. Ce fantôme venait chaque nuit se glisser dans la bibliothèque. Aujourd’hui, on peut voir, mais très rarement, une forme blanche plutôt imprécise glisser sur l’emplacement de la maison.

9e et 10e : Le fantôme de la Dame Rouge

L’église de Saint-Nicolas serait hantée par le fantôme de la belle Lady Dering, qui mourut au XIIe siècle. On l’enterra revêtu d’une robe somptueuse avec une rose rouge entre les mains. Son corps fut placé dans sept cercueils de plomb emboîtés les uns dans les autres, et enfermés dans un grand coffre de chêne. On enterra le coffre dans la crypte de l’église. Depuis lors, un fantôme que l’on surnomme la Dame Rouge se promène régulièrement dans le cimetière de l’église. Récemment, on aurait aperçu le fantôme mystérieux d’une autre femme marchant dans l’église, mais on ne sait strictement rien d’elle si ce n’est qu’elle ne se présente que sous une forme très diaphane. Ce serait le fantôme le plus récent et le plus « moderne » de Pluckey.

11e : Le colonel des bois

Pas loin de Pluckey, il y avait une petite forêt. Il y a quelques années, on l’a déboisée pour en faire un pâturage. Un colonel s’y était pendu à un arbre. On peut savoir à peu près où car il y a un endroit où les animaux hésitent un certain temps avant d’y aller paître.

12e : Le corps de maître d’école

Peu après la première guerre mondiale, l’instituteur du village se suicida. Il se pendit à un petit arbre sur le bord de la route, qu’on appelait le Chemin du bus. Mais selon la police, la mort fut très lente. Il paraît que l’on aperçoit son fantôme pendu se balancer dans le vent du soir même sans vent. Un témoin a raconté l’avoir vu et qu’il avait distingué le visage de souffrance attendant la mort.

Commenter cet article