Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Légendes urbaines et mythes surnaturels

Légendes urbaines, surnaturel, endroits hantés , mythes du monde entier à faire froid dans le dos

LE TRIANGLE DU DRAGON

Publié le 21 Octobre 2015 par joedalton

LE TRIANGLE DU DRAGON

Le “Triangle des Bermudes” n’est pas unique sur la Terre ! En effet, il existe une autre zone identique de disparitions mystérieuses dans l’océan Pacifique, exactement à l’opposé, de l’autre côté du globe, appelée le “Triangle du Dragon” ou encore la “Mer du Diable” (“Ma-no Umi” en japonais).

Comme celle de l’Atlantique, cette zone mystérieuse du Pacifique est triangulaire. Elle est délimitée par Tokyo (Japon) au Nord, les îles de Guam et de Yap (Micronésie) au Sud et l’île de Taïwan (Chine) à l’Ouest. Au sein de ce triangle, les bateaux et les avions disparaissent mystérieusement sans laisser de traces et d'ailleurs, des phénomènes étranges se produisent dans cette zone (brouillards inhabituels, eaux bizarres, vaisseaux fantômes, apparitions lumineuses dans le ciel...).

Bien que le triangle soit connu depuis plus de 1000 ans par les pêcheurs Japonais, il n'apparaît pas sur aucunes cartes nautiques. Pourtant, les habitants de la zone l'ont qualifiée comme extrêmement dangereuse parce que de multiples disparitions se sont produites, ainsi que des événements très étranges. Une longue liste de bateaux de pêche, de grands navires de guerre et d'avions de tout type ont disparu avec tout leur équipage depuis plus de 1000 ans.

Selon une légende japonaise, il existerai sous le Triangle du Dragon, un royaume où le temps se trouverai prisonnier, avec des bateaux fantasmagoriques qui apparaitraient soudainement comme s'ils montaient des profondeurs pour disparaître au bout d'un moment.

La zone a réveillé l'intérêt mondial scientifique et naval quand des bâtiments de guerre, des bateaux de pêche et des avions ont été écartés de leur route suite a diverses informations et communiqués de presse. Le gouvernement japonais, dans son souci de connaitre le motif, a financé en 1955 un navire de recherche, le "Kaio Maru 5", pour étudier ce triangle. Mais le bateau ayant disparu avec tous les scientifiques qui intégraient l'expédition (31 personnes), le gouvernement a qualifié "officiellement" la zone, comme dangereuse.

La comparaison a démarré dans les années 60, quand on a commencé des connexions avec le Triangle des Bermudes. Au Japon, évidemment, les histoires sur les disparitions de bateaux dans la zone étaient très connues mais rarement on en parlait dans la presse internationale. Il y aurait de nombreux témoins d'ovnis dans cette zone du Pacifique. Tout comme aux Bermudes, l'activité de navires extraterrestres serai énorme ! Quelques personnes évoquent la possibilité de l'existence d'une grande base extraterrestre dans les profondeurs de l'océan (les trous atteignant les 12.000 mètres de profondeur) qui provoqueraient ces anomalies magnétiques et kidnapperaient les navires... mais dans quel but ? L'autre théorie serai une connectivité entre les pôles magnétiques des deux triangles qui provoquerait une infraction spatio-temporelle.

Ivan Sanderson, biologiste américain, s'intéressa à l'étude des phénomènes étranges et créa la "Society for the Investigation of the Unexplained".Il apporta également une contribution à l'étude de la grille planétaire dans un article publié en 1972 dans Saga Magazine : les 12 zones du diable autour du monde. Il y rapporte les résultats de ses investigations sur les zones d'anomalies terrestres : anomalies magnétiques, aberrations énergétiques, distorsions du temps, disparitions de bateaux et d'avions, et autres phénomènes étranges. Il met en évidence 12 zones d'anomalie équidistantes et disposées de manière régulière autour du globe. Deux d'entre elles sont les pôles (nord & sud) et les dix autres, sont réparties de part et d'autre de l'équateur."

Les résultats de Sanderson seront et repris et développés par 3 scientifiques russes : Goncharov, Makarov et Morozov. Ils ajoutent de nouveaux points sur la grille qui tiennent compte des activités électromagnétiques et thermiques (anomalies magnétiques et gravitationnelles, zones de fractures sismiques, crêtes de relief sous-marin, zones de climat extrême, vols d'oiseaux migrateurs et sites de cités antiques). Ils arrivent ainsi à un total de 62 points qui incluent les 12 zones de Sanderson.

En 1973, ils énoncent leurs conclusions dans un article intitulé "La Terre est-elle un gigantesque cristal ?" publié dans le journal des sciences soviétiques "Khimiya i Zhizn" . Le journaliste et écrivain américain Christopher Bird les fait connaître dans un article du New Age Journal paru en mai 1975 intitulé "Planetary Grid". Il y présente un réseau géométrique dessiné sur une mappemonde.

LE TRIANGLE DU DRAGON
LE TRIANGLE DU DRAGON
Commenter cet article