Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Légendes urbaines et mythes surnaturels

Légendes urbaines, surnaturel, endroits hantés , mythes du monde entier à faire froid dans le dos

Le "Fairy Flag" du clan MacLeod

Publié le 26 Février 2016 par joedalton

Le "Fairy Flag" du clan MacLeod

Le clan MacLeod est l’un des plus vieux et plus puissant clan d’Écosse. Depuis plusieurs années, ils habitent dans le château de Dunvegan situé sur l’Ile de Skye, près du Lac Dunvegan. Ce château possède une relique d’origine féérique qui protégerait un clan depuis des centaines d’années. En effet, le fragment d’un lambeau de soie jaune connu sous le nom de « Fairy Flag of Dunvegan» (le Drapeau Féérique de Dunvegan). Il existe deux versions de cette légende, les voici :

  • Première version :

Le Fairy Flag aurait été donné au Clan MacLeod par la femme du quatrième chef du clan : Iain. On raconte que ce dernier aurait été très chanceux car elle était la fille d’un Roi du pays des fées. Après leurs noces, les deux retournèrent dans leur royaume du commun des mortels pour veiller sur le clan. Cependant il avait été entendu qu’après sept années, elle retournerait dans son propre monde.


Le temps passa et la fin des sept années arrivèrent. La femme de Iain, remplit de tristesse, due se résoudre à faire ses adieux à son mari et au bébé qu’elle venait juste de mettre au monde. Alors qu’ils se trouvaient sur le pont féérique, elle fit promettre à son mari de ne jamais laisser l’enfant seul car la seule chose qu’elle ne pourrait pas supporter était de l’entendre pleurer. La même nuit, afin de changer les idées du chef de clan, un énorme festin fut organisé et pris dans la fête, Iain oublia complètement la promesse qu’il avait faite à sa bien aimée. Malheureusement pour lui la nanny qui avait en charge de s’en occuper préféra s’échapper furtivement de la nursery pour écouter le chant et la cornemuse qui s’échappait du hall.


Le pauvre bébé, livré à lui-même, se mit à pleurer et quand Iain surpris la nanny dans le hall, il se souvint soudainement de son serment et courut à la nursery. Là, il aperçu sa femme qui était revenu dans le monde des mortels, alerté par les pleurs de son enfant : elle se mit à le bercer en lui chantant ce qui est maintenant connu comme étant la berceuse des Dunvegan. Mais au moment où il entra dans la pièce, elle disparue pour toujours mais laissa une couverture de soie dans le berceau du bébé.


On raconte que ce Fairy Flag est capable de protéger le clan des dangers, mais il ne peut être invoqué que trois fois, après quoi le morceau de tissu et celui qui le porte disparaitrait. Jusqu’à maintenant il n’a été utilisé que deux fois et – ce qui n’est pas surprenant – personne n’a encore osé de s’en servir une troisième fois. Dame Flora MacLeod avait vaillamment proposé de s’en servir depuis les falaises blanches de Douvres durant la 2nde Guerre Mondiale alors que l’invasion semblait imminente. Les pilotes du clan en garderaient aussi un morceau avec eux en guise de protection.

  • Deuxième version :

Il y a très longtemps, le chef du clan de l’époque, un certain Malcolm, épousé une fée qui lui donna un fils. Mais après plusieurs années passées dans le royaume des mortels, elle commença à se languir de son royaume féérique. Comme Malcolm avait beaucoup d’amour pour sa femme et que ça le rendait triste de la voir mélancolique. Ils traversèrent alors le Loch et marchèrent ensemble vers le passage pour rejoindre Annwm, la terre où les fées laissent leurs enfants qui héritent des terres de Dunvegan. Malcolm retourna ensuite à la maison, le cœur emplit de tristesse même si il savait qu’un festin l’attendait la nuit même car c’était l’anniversaire de son fils.


Le festin fut grandiose avec de la viande de chevreuil, de canard et du bœuf. Le joueur de cornemuse de Clan MacCrimmon vint même pour jouer, tout le monde dansait et la bière coulait à flot. Pendant ce temps là, le fils de Malcolm dormait paisiblement sous l’œil attentif d’une nanny. Cependant quand cette dernière entendu que la fête battait son plein, elle jeta un œil pour vérifier que l’enfant dormait et alla rejoindre la fête. Alors qu’elle rejoignit le hall pour rejoindre les réjouissances, Malcolm l’aperçu de loin et cru qu’elle avait abandonné son enfant. Le petit commença à pleurer mais il n’y avait personne autour pour le réconforter. Sa maman entendit son chagrin depuis le monde des fées et prit la forme d’un esprit pour pouvoir le réconforter. Cependant comme elle ne pouvait pas le tenir dans ses bras, elle laissa une couverture de soi dans son berceau et le bébé se rendormit paisiblement.

La nanny retourna dans la chambre et, soulagée de le voir sain et sauf, elle décida d’aller le rendre au chef de clan. Alors qu’elle marchait en direction du hall, elle entendit une douce musique qui l’a suivait et qui devint plus forte quand elle entra dans le hall. Les joueurs de cornemuse s’arrêtèrent de jouer pour l’écouter. Puis des voies féériques commencèrent à chanter en expliquant le cadeau qui avait été fait à l’enfant. Elles racontèrent que la couverture était magique et qu’elle avait le pouvoir de protéger le Clan MacLeod dans l’hypothèse où il serait en grand danger. Les membres du clan n’auraient qu’à la brandir tel un drapeau pour être sortit d’affaire. Seulement, la magie n’opérerait que trois fois ; et dans l’hypothèse où un MacLeod s’en servirait pour des raisons légères, un drame s’abattrait sur le clan. Puis sur ces mots, la musique s’arrêta.


Malcolm ordonna que la couverture soit placée dans une boite en fer dont seuls les chefs de clan successifs posséderaient la clef et seuls eux pourraient donc être en sa possession. Malcolm n’eut jamais besoin de s’en servir, ni son fils, une fois devenu grand. Les générations passèrent et aucune d’elles n’eut jamais besoin de s’en servir jusqu’au jour ou le Clan MacLeod fut attaqué par le Clan MacDonald. Les deux étaient de vieux ennemis. Le Clan MacDonald était plus nombreux que leurs adversaires et à l’occasion d’une bataille à Trumpan, les MacLeods perdirent. C’est à ce moment que le chef de clan se souvint de la légende du « fairy flag » et décida alors de l’utiliser. Il brandit la couverture à la manière d’un drapeau et le secoua, puis dans les minutes qui suivirent le Clan MacDonald commença à perdre de l’énergie et de la force. Les MacLeods reprirent le dessus et gagnèrent la bataille.


Plusieurs années plus tard, une infamie toucha les gardes mangés de chaque clan et sans le bétail, il n’y aurait plus eut assez de nourriture pour tout le monde. Alors que tout semblait perdu, le chef de clan brandit la couverture et le secoua à travers les terres espérant que cela fonctionne. Peu de temps après, la vache malade retrouva toute se santé et l’infamie arrêta de se répandre dans le Clan MacLeod.


De nombreuses années après cet épisode, en 1799, un homme employé par les MacLeods entendu parler du « fairy flag » et comme il n’y croyait pas, il décida de prouver que cette histoire n’existait pas. Il profita de l’absence du chef de clan pour s’emparer de la couverture. Évidemment, des désastres s’abattirent sur le Clan : dans un premier temps, un héritier de la famille fut tué dans une explosion à bord du HMS Charlotte. Puis dans un second temps les MacLeods durent vendre une partit de leur terrain aux Campells car leur finances étaient au plus bas.



Ce morceau de tissu reste un mystère : selon le point de vu d’un historien écossais, il aurait peut être été donné au clan MacLeods par Godred Crovan, le dernier Roi de l’Ile de Man. Donc ce morceau de tissu aurait plutôt des origines autres que féériques comme par exemple, un morceau de bannière de guerre.

Le "Fairy Flag" du clan MacLeod
Commenter cet article