Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Légendes urbaines et mythes surnaturels

Légendes urbaines, surnaturel, endroits hantés , mythes du monde entier à faire froid dans le dos

Visage de belmez

Publié le 26 Février 2016 par joedalton

Visage de belmez

C'est le 23 août 1971, dans la maison de la famille Pereira au 5 rue Rodriguez Acosta que débuta de drôles d’apparitions. Lors d’une journée comme les autres, Maria Pereira découvrit une trace inhabituelle sur le sol de sa cuisine, en effet cette tache avait la particularité d’avoir la forme d’un visage humain. Étonnée par cette apparition, elle appelât son mari, son fils ainsi que quelque une de ses voisines pour leur faire part de ce qu’elle venait de découvrir, et tous confirmèrent qu’ils voyaient bel et bien un visage humain sur le sol.

Maria Pereira commença à prendre peur, après de nombreux essais pour nettoyer ce visage, la famille pris la décision de refaire entièrement le sol de la cuisine. A l’aide d’une pioche, le fils enleva le sol et conserva la partit où le visage était apparu, il coula ensuite une nouvelle dalle de ciment. Après ce fait accomplis, aucuns phénomènes étranges ne se produisit dans la maison, jusqu’à ce que le visage réapparaisse au même endroit, sur le sol de la cuisine récemment refais.

Ce mystérieux phénomène commença à s’ébruiter dans le village. Pour faire avancer les choses, la famille Pereira, désarmé face à cette situation étrange décida de faire appel à la mairie pour trouver une solution. Celle-ci ordonna des investigations pour démanteler d’éventuelles supercheries. Elle fît aussi enlevé la nouvelle dalle de ciment, sortir les occupants et ferma la maison pour voir ce qui allait se passer dans les jours à venir.

A la réouverture de la maison, les autorités et la famille Pereira furent sous le choc en constatant que le visage était réapparut mais aussi que d’autres visages étaient apparus sur les murs et le sol de la maison.

Après des recherches plus approfondis, les autorités de Belmez organisèrent des fouilles sous la maison. En creusant le sous-sol ils découvrirent des ossements humains. Par la suite nous apprendrons que la maison était bâtis sur un cimetière qui connus de nombreuses origines, d’abord romaine, puis musulmanes et enfin chrétienne. Après examens et études des ossements, les autorités ont affirmées qu’ils s’agissaient d’ossements d’adolescents décapités durant la guerre civile

Dans les jours qui suivirent, d’autres visages apparurent. Mais encore plus étonnant, parfois les visages se dessinaient sous les yeux de Maria terrifié. D’après certains témoignages, les visages changés même d’expression selon l’humeur de Maria. Un jour, alors qu’elle dût subir une opération importante à l’hôpital, tous les visages de la maison prirent une expression que l’on pourrait qualifier de triste.

En 1972, German de Argumosa et Hans Bender, deux para-psychologues vinrent voir ce fait surnaturel. Pour eux, il s’agit de l’évènement paranormal le plus important du siècle. Ils décidèrent à leurs tours de faire sceller la maison pendant 3 mois pour voir si ce n’était pas l’œuvre de plaisantins. A l’ouverture de la maison, les visages avaient bougés, d’autres étaient apparus ou avaient changé d’expression. Des scientifiques ont analysé les traces et ont affirmés qu’aucune trace d’encre ou autres indices pouvant faire croire qu’une personne avait dessiné ces visages n’a été trouvé. D’autres analyses ont étaient faites, comme l’analyse de photographies, rayons X, etc… Mais une des analyses les plus étonnantes furent les tests audio. En effet sur ces tests audio, nous pouvons entendre des cris, des pleurs ainsi que des lamentations.

En 35 ans la maison a accueilli plus de 3000 visages et une foule de curieux. Des visages sont encore visibles et le premier visage découvert fut mis sous verre est accroché au mur.

Maria Pereira mourut en 2004 à l’âge de 85 ans.

Commenter cet article